Riscle vainqueur du derby de l'Adour

Publié le par PELLIZZARI

 


COUPE DE FRANCE 2006 1/4 de finale Zone 1 
Malabat (32)-Riscle(32)


RISCLE REMPORTE D'UN SOUFFLE LE DERBY

DE L'AMITIE !!


Malabat, 87 habitants, un boulodrome bucolique en diable à l’abri du
clocher du village, un club de pétanque porte drapeau  de la commune attendait Riscle, lointain de 38 kilomètres, pour les quarts de finale de la zone 1. Température proche de zéro au début du match, ambiance inversement proportionnelle, plus une feuille sur les arbres et plus une place autour des terrains. Toute la semaine, les farces, les plaisanteries ont courue de Val d’Arros en Val d’Adour, les joueurs des deux équipes se connaissent parfaitement, même plus parfois…Le pronostic avoisine les 50 / 50.



De gauche à droite Fabrice Pellizzari Président de Malabat et
Denis Michel  Président de Riscle. Le coeur a battu très fort pour soutenir les leurs.


Composition des 2 équipes :


MALABAT : Sandrine LAMENDEY, Sandra MONTAUT,
Yves HILARIO, René ESCOS, Francis DUMESTRE, Nicolas ST JEAN, Hervé LEROUX, Marc LASSERRE

RISCLE : Annie PESQUIDOUX, Christophe LESTAGE,
Claude ESQUERRA, Jean-Michel ESQUERRA, Damien LASMARIGUES, Christian TOMAS.

Arbitre : Jean Pierre GAUTE



Dès l’exercice solitaire, Riscle prend les affaires en main avec le gain
de 4 parties sur 6 avec la performance d’Annie PESQUIDOUX (Riscle) qui prend le meilleur sur la meilleure joueuse gersoise Sandrine LAMENDEY (Malabat) et la victoire du jeune et néo-risclois Damien LASMARIGUES sur Hervé LEROUX. Sans oublier la victoire surprise de Christian THOMAS (Riscle) qui par un tir manqué perdu obtient la victoire avec carreau et un déplacement de but pour un 13-12 sur le malheureux Francis DUMESTRE (Malabat).

 

 Riscle mène donc 8 à 4 avant les doublettes qui vont voir le réveil des protégés Malabatais du président PELLIZZARI. En effet, pour Malabat R. ESCOS- Y. HILARIO et F. DUMESTRE – N. ST JEAN empochent les points de deux parties et portent le score à 10 à 8.

La dernière partie de double mixte laisse longtemps présager de confortables triplettes pour les locaux qui par S. LAMENDEY – H. LEROUX mène 10-2 et dominent les risclois J.Michel ESQUERRA – A. PESQUIDOUX où seul ESQUERRA tient la maison encore debout. Tout à coup, réveillée par le froid attisé par une bise inconnue et quelques « paroles » de son coéquipier Annie PESQUIDOUX recolle au but. Le premier tournant du match se dessine.

Quelques mènes plus tard, les risclois obtiennent le gain de cette doublettedécisive sur le score de 13 à 11.

 Après deux, trois cafés au club house, les triplettes débutent devant un thermomètre négatif et toujours autant de spectateurs qui restent pour la qualité de jeu proposée malgré les conditions atmosphériques. Score 11 à 10 pour Riscle, une seule triplette suffit aux ESQUERRA’S Boys. L’entame des triplettes place rapidement les deux formations riscloise en tête par 8 à 2 en mixte  et 10 à 2 dans l’autre. Le président risclois Denis MICHEL se voit déjà à Montauban alors que son homologue Malabatais PELLIZZARI tourne de terrain en terrain, téléphone sans cesse, on ne sait à qui puisque le Bon Dieu est juste à côté. Pourtant 4 mènes plus tard la triplette mixte de Malabat, S. LAMENDEY, H. LEROUX, R. ESCOS replace son équipe en tête. 15 à 11, la moitié du chemin est faite. Est-ce les performances de ses joueurs ou le froid mais le président de Malabat reprend des couleurs quand sa 2ème triplette revient 8 à 10 avec à suivre une mène possible de 6 points où sa

 formation ne marque que 2 points pour revenir à égalité à 10 et même mener 11 à 10. L’impossible est-il entrain de se produire ? non, décidément avec un Jean-Michel ESQUERRA impérial, les risclois obtiennent le ticket pour un score final de 16 à 15 pour les demi-finales de zone après un dernier tir victorieux de C. TOMAS, le pointeur.

 Malabat sort la tête haute après avoir pu gagner un match qu’ils n’ont jamais été en mesure de gagner et Riscle poursuit l’aventure après avoir pu perdre un match qu’ils ont maîtrisé.  Ensuite, la Coupe de France génère des fêtes qui ressemblent aux fêtes du village gaulois d’Astérix.

 Risclois et Malabatais s’en sont donné à cœur joie autour du ou des verres de l’amitié, du rôti sauf qu’ici le barde ne fut pas bâillonné, il s’appelle Paquito Chocolatéro et il est Dieu au confins de Gascogne, Bigorre et Béarn. L’heure de fin de fiesta doit être tenue secrète, elle n’est pas finie, elle doit recommencer après Montauban.

Comme promis le club de Malabat se déplacera à Montauban pour soutenir son adversaire du jour mais ami pour toujours.

Merci à Alain Cantarutti pour ce magnifique article.

Publié dans Coupe de France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article